Memoria

Memoria 1.0

Un magnifique jeu d'aventure dans un univers fantasy

Memoria est un jeu d'aventure de type point and click (pointer-et-cliquer), qui fait la part belle au scénario et à l'ambiance plutôt qu'à l'action. Le jeu se déroule dans un univers fantastique, avec une histoire très travaillée et de nombreuses énigmes qui vous feront remuer les méninges. Lire la description complète

Les plus

  • La beauté des décors
  • Une narration de qualité
  • Le système d'aide
  • Les doublages

Les moins

  • Les animations
  • Un manque de charisme et d'originalité

Moyen
6

Memoria est un jeu d'aventure de type point and click (pointer-et-cliquer), qui fait la part belle au scénario et à l'ambiance plutôt qu'à l'action. Le jeu se déroule dans un univers fantastique, avec une histoire très travaillée et de nombreuses énigmes qui vous feront remuer les méninges.

Une narration impeccable à réserver aux amateurs de fantasy

Memoria fait suite au très réussi Chains of Satinav sorti en 2012. On y retrouve le héros Geron, un jeune homme futé spécialisé dans le démêlage de situations impossibles, qui devra sauver sa dulcinée emprisonnée par un terrible maléfice. Pour cela, il lui faudra enquêter sur le passé et la vie de la princesse Sadja.

L'occasion de découvrir un nouveau personnage dans Memoria (ladite princesse), et de diriger les deux protagonistes à quelques milliers d'années d'intervalles. L'alternance entre les deux est subtile et colle toujours parfaitement à la narration, et l'on se prend à cette histoire qui, si elle ne brille pas par son originalité, a le mérite d'être efficace et accrocheuse.

Une jouabilité accessible mais capricieuse

L'alternance entre les deux personnages permet de profiter des pouvoirs uniques de chacun et de résoudre ainsi différents types d'énigmes. Car dans un jeu de type "pointer et cliquer" tel que Memoria, les énigmes et les dialogues représentent le cœur du jeu et son principal intérêt. Force est de constater que les énigmes sont plutôt réussies, même si l'on s'arrache parfois les cheveux de frustration sur les plus difficiles d'entre elles. Memoria propose un système d'indices très bien pensé qui vous mettra souvent sur la voix pour résoudre une énigme difficile, mais les aides fournies ne sont pas toujours suffisantes. La résolution des énigmes n'est pas toujours très logique, ce qui est regrettable dans un jeu du genre.

Concernant la jouabilité de Memoria, il est dommage que le développeur Daedalic Entertainment n'ait pas repensé plus que ça son système de jeu depuis Chains of Satinav. Les menus sont toujours patauds et désagréables, et l'on peste très souvent à cause du pointeur de la souris qui doit être disposé au pixel près sur les objets à activer. Un mauvais point pour Memoria, qui néglige -comme trop de point and click- la jouabilité au profit du scénario.

De magnifique décors mais un aspect technique insuffisant

Le premier contact avec Memoria provoque la même réaction chez la plupart des joueurs: tout d'abord un sentiment d'admiration pour la beauté des décors et la qualité de la narration. Le jeu est entièrement doublé (en anglais) par des acteurs professionnels et les décors sont tout simplement splendides, même si certains les trouveront un peu ternes. Car le principal défaut technique de Memoria réside dans le criant manque de vie que l'on ressent rapidement. Les décors sont figés, et les animations des personnages sont tout simplement grotesques (un point déjà présent dans Chains of Satinav et qui n'a pas été amélioré). Dommage que Memoria sacrifie une fois de plus l'aspect technique sur l'autel de la narration.

Un jeu magnifique pour les amateurs d'énigmes tordues

Memoria est indubitablement un bon jeu de pointer et cliquer. La narration est très travaillée, les doublages et les décors tout simplement splendides. On se prend rapidement à l'histoire, avec le désir d'en savoir toujours plus sur cette quête fantastique que mènent les deux héros. Memoria pâtit cependant -outre ses insuffisances techniques- d'un petit manque de charisme et d'originalité qui lui compliqueront la tâche pour se démarquer de la profusion de jeux d'aventure graphique venus d'outre-Rhin.